Textes libres des CM2

L’opération dentaire

Tout a commencé quand j’avais cinq ans. On m’a emmenée dans une clinique dentaire en urgence. J’avais une grosse carie qui me faisait mal tout le temps, quand je mangeais, buvais, dormais… Ma maman et moi nous sommes préparées et nous sommes allées dans le bus. Quand nous sommes arrivées, j’ai eu la boule au ventre mais ma mère m’a dit : « Amélya, ça ira, ne t’en fais pas ! Je serai là. » Puis je répondis : « Oui c’est vrai mais j’ai quand même peur ! » Ma mère me répéta sans cesse que ça irait et qu’ils seront gentils avec moi. Une fois arrivées à l’accueil, la secrétaire m’a donné un bracelet rose clair. Puis nous nous sommes dirigées vers l’ascenseur et j’ai vu que le sol était rempli de nounours roses et bleus. Quand nous sommes arrivées dans la salle d’attente, ma maman a sorti de son sachet en plastique mon nounours que ma mamie m’avait offert à ma naissance. Quelques minutes plus tard, ma mamie nous a rejointes. Avant que ma chambre ne soit prête, ma mamie m’a fait un gros câlin de courage, de force et d’amour. Ensuite, une infirmière nous demanda d’aller dans la chambre car l’opération n’allait pas tarder. Dix minutes plus tard, je m’installai sur le fauteuil et avant même que l’on m’endorme, je me suis endormie toute seule ! Et je me suis souvenue que la secrétaire m’avait dit que quand on dort, on rêve de tout ce dont on veut rêver. Dans mon rêve, je me suis retrouvée avec des bonbons de toutes les couleurs avec des licornes et des princesses. Une heure plus tard, ma mère me réveilla et me donna un biscuit. J’ai essayé de le manger et tout allait mieux ! Ma mère m’a expliqué qu’on m’avait gratté la dent et qu’on m’avait mis un produit. Vers 20h, nous étions à la maison et j’allais beaucoup mieux. Nous avons rigolé car mon père m’a dit : « Toi ma fille, je ne sais pas comment tu fais pour dormir mais tu es magique ! » Et ensuite, après le dîner, nous sommes allés nous coucher.

Amélya MERZ


La licorne festive

Il était une fois une licorne pas comme les autres, parce que cette licorne était festive. Elle aimait danser et écouter de la musique mais son genre de musique préféré ce n’était pas le rock ou le rap mais des musiques douces. Et un jour, elle se leva de son lit à exactement 6h du matin pour aller à un centre de licorne pour étudier. Elle voulait apprendre à créer des arcs-en-ciel et à élever des bébés licornes.

Wassim AGOUJDAD


L’opération des végétations

Nous étions le 17 septembre 2019 et ce n’était pas un jour comme les autres pour moi, je devais aller me faire opérer des végétations et je vais tout vous raconter. Le matin, je me suis réveillée tout doucement, je savais ce qui allait se passer. Je regardais mon père qui me dit : « Bonjour Leona, rappelle-toi bien que tu ne dois pas manger. » Et je lui répondis un peu triste : « Bonjour papa, je sais, je sais… » Alors nous nous sommes préparés pour aller à l’hôpital. Nous sommes d’abord allés chercher ma tante que j’appelle zia Anna. Elle nous a accompagnés à l’hôpital. Après avoir pris le tram, nous sommes arrivés. Les infirmières nous ont emmenés dans ma chambre : salle 5. Quelques minutes plus tard, une infirmière m’a donné un bracelet et un calmant. Puis mon père m’a donné deux jouets : une peluche et un cheval en plastique. Et ma tante zia Anna m’a dit : « A tout à l’heure ! » Une infirmière m’a emmenée à l’étage, l’anesthésiste m’a endormie et je suis partie au pays des éléphants roses, bleus, de toutes les couleurs. A mon réveil, les infirmières m’ont emmenée voir mon père et il m’a dit : « Tu as bien dormi dis donc… » et il se rattrapa en disant « une heure, tu as dormi une heure. » Et je lui ai répondu : « Tu as dû t’amuser alors. » Et nous avons rigolé. Ensuite, nous sommes rentrés à la maison. Et voilà comment s’est passée mon opération !

Leona QUARTUCCIO


La vie d’une petite unicorne

Il était une fois une petite unicorne qui s’appelait Hiba. Elle aimait beaucoup les arcs en ciel et les bonbons. Un jour, elle rencontra le plus grand arc en ciel du monde entier. Elle voulut monter dessus mais elle n’a pas réussi, elle devait avoir plus d’énergie. Le lendemain, elle partit à Bonboncity et elle trouva le plus grand bonbon du monde entier. Elle n’arrivait pas à l’ouvrir car elle n’avait pas de main. Elle rencontra une petite fille : Mariam. Mariam était très contente parce qu’elle avait trouvé une unicorne. Hiba lui parlait mais Mariam ne comprenait rien alors elle appela son frère qui comprenait la langue des unicornes.

Hiba JALAL


Tous mes amis du CP

Murad, Jack, Wassim, Lucas, Kahn, Muhammed, Ismaël, Inaya et Charline sont tous mes amis du CP.

Frédérico COUTO-SILVA


Indécis

A l’anniversaire de Lucas il y avait Wassim, Jérémy, Kahn, Frédérico et Erwan. Ils faisaient une partie sur fortnite tous ensemble. Quinze minutes après, tout le monde voulait jouer à minecraft. Vingt-trois minutes plus tard, Frédérico proposa d’aller faire un match de football dehors. Ils étaient tous d’accord à part Jérémy qui dit : « Moi je vais continuer minecraft. »

Jack GUCLU


Les chatons

Il était une fois quatre petits chatons adorables. Le premier s’appelait Gabriel, le deuxième Raphaël, le troisième Yara, le dernier Mariam, la maman Fatina et le papa Erwan. Un jour, les quatre chatons jouaient et s’amusaient ensemble. Le chaton Yara appelait sa maman mais elle n’était pas là. Alors, il partit voir sa sœur et ensemble ils allèrent chez leur père. Le chaton Mariam dit : « Maman a disparu ! » Le papa répondit : « On va la chercher dehors, peut-être qu’on la trouvera. » Les chatons allèrent tous chercher leur mère mais ils la trouvèrent morte. Le lendemain, le chaton Raphaël dit : « Ouf, ce n’était qu’un rêve ! » Puis, tous les chatons appelèrent leur mère pour manger. La maman leur dit : « On va à la mer attraper des poissons. » Tous les chatons en prirent un et le mangèrent. Ils dirent tous : « Miaou !!! C’était trop bon ! » De retour à la maison, Gabriel le chaton retrouva son jouet préféré : une pelote de laine et il s’amusa avec. La nuit, les chatons allèrent en cachette dans la chambre de Mariam, ils regardèrent sur sa tablette leur youtuber préféré mais le papa entra et vit les chatons qui regardaient youtube et il dit : « Vous êtes punis de tablette pendant un mois ! » Les chatons retournèrent dans leur chambre tout tristes. Le lendemain, Yara dit aux chatons : « J’ai fait un rêve dans lequel j’avais rencontré notre youtuber préféré ! » Ils allèrent manger de la pâtée et après ils jouèrent tous avec leur pelote de laine. Ils avaient fait plein d’activités ce jour-là et tous les chats étaient heureux même sans leur tablette !

Gabriel GRIESBACH


Le temple maudit

Bonjour, je m’appelle Inaya et je vais vous raconter ce qui m’est arrivé il y a peu de temps. J’étais en sortie avec ma classe ; la maitresse nous a laissé choisir nos groupes. J’étais avec Fatina, Amélya, Maëly, Hiba, Charline et Keliyah. La maitresse nous avait laissé partir car nous étions très sages en classe. Alors que nous nous promenions, Amélya trébucha et tomba dans une pièce mystérieuse. Hiba nous dit : « Regardez, c’est une zone interdite au public ! » Je lui répondis : « Ne paniquons pas, nous allons trouver un moyen de sortir non ? » J’avais un peu peur mais les filles plus que moi ! Nous avons décidé de marcher l’une derrière l’autre. Nous tremblions de peur. Soudain, nous aperçûmes une statue avec des serpents en or. Mais elle était bizarre car elle avait des trous ! Tout à coup, nous entendîmes un bruit derrière nous. Et là, nous reconnûmes des copains qui s’appelaient Jack, Frédérico, Kahn, Wassim, Erwan, Ismaël et Murad. Ils s’approchèrent de la statue avec nous et Kahn nous proposa d’appuyer sur le bouton. Et là, des serpents ont commencé à jaillir de toute part et Charline aperçut un morceau de papier. Elle commença à lire : « Bonjour, bienvenue dans le temple de Grouéla. Votre mission est d’attraper les serpents et de les replacer dans les trous. Bonne chance à vous ! Grouéla »

Inaya MORALES


Les super animaux

Il était une fois un animal qui s’appelait Gabriel le lapin. Un jour, il rencontra le chat Raphaël, ils jouaient et s’amusaient ensemble. Tout à coup, il y avait plein de zombies qui voulaient les tuer mais Gabriel le lapin et Raphaël le chat étaient trop forts. Pendant le combat, ils trouvèrent le cheval Yara qui était prisonnier. Gabriel le lapin et Raphaël se précipitèrent pour sauver le cheval Yara. Dès qu’ils eurent libéré le cheval Yara, ils furent encore plus forts. Le cheval Yara dit : « Ma copine Mariam le poisson s’est fait kidnapper ! » Gabriel le lapin répondit : « Ce sont les zombies qui ont kidnappé Mariam le poisson ! » Et ils continuèrent à tuer énormément de zombies. Puis ils trouvèrent docteur zomboss. Raphaël le chat dit : « Mais ce sont les zombies de « plantes VS zombies » et le boss final de « plantes VS zombies » ! Ahhh !!! On va tous mourir !!! » Trois heures trente plus tard, ils avaient enfin tué tous les zombies et le docteur zomboss. Gabriel dit : « C’était hyper dur ! Mais bon, on a tué tout le monde, c’est tout ce qui compte ! » Ils étaient tous heureux d’avoir tué tous les zombies.

Gabriel GRIESBACH


Le petit chaperon fantôme

C’ est l’histoire d’un chaperon fantôme. Il pouvait prendre toutes les couleurs qu’il voulait. Il a choisi que son corps soit rouge. Un jour, sa mère lui dit : « Apporte de la saucisse et de l’eau à ton grand-père Teddy s’il te plaît. Et fais attention au loup. Si tu le vois, change d’apparence, deviens fantôme et il te traversera ». Le chaperon fantôme partit dans les bois, il regardait devant, derrière, à droite, à gauche. Il ne voyait pas le loup car il était déguisé en cheval (car l’animal préféré du chaperon fantôme était le cheval). Mais le chaperon avait un doute, car le cheval ne se comportait pas normalement et il avait les yeux dorés. Soudain le cheval dit : « Suis-moi, tu verras ta surprise ! » Le chaperon décida de suivre le cheval car il ne savait pas que c’était le loup. Le loup l’emmena dans une maison, il ferma la porte à clé car il voulait le croquer. Mais le chaperon avait le pouvoir de se transformer en fantôme ! Le petit chaperon s’est donc laissé se faire manger par le loup pour ensuite sortir du ventre du loup. Le loup s’effraya et bouscula le grand-père Teddy. Le vieil homme fit un salto arrière et retomba par-terre. Quant au loup, il tomba dans le bois de la cheminée et se brûla la queue !

Mathéo BELTRAMELLI (CM2)


Voyage sur la Lune

Aujourd’hui je suis allé sur la Lune. L’astronaute américain Neil Armstrong et le président des États-Unis m’ont accompagné dans la fusée du professeur Tournesol. Quand nous avons décollé, j’ai tout de suite vomi ! Après un long voyage, nous sommes enfin arrivés. Je suis descendu et j’ai vu un gros monstre gluant et un tout petit lunien. Ce dernier m’a dit : « C’est mon chien ! » puis il a ajouté : « Et il va vous manger ! » Le gros monstre a commencé à nous poursuivre… Malheureusement, Neil s’est fait avaler par le monstre. Le président et moi sommes vite rentrés dans la fusée, puis nous nous sommes envolés. Quelques heures plus tard, nous étions de retour sur Terre comme prévu. Mais Armstrong était toujours coincé dans l’estomac du monstre…

Félix DIVOUX (CM2)


Le malheur

Chapitre 1 : Le petit vieux

C’est l’histoire d’un vieux marin, il lui arrivait des malheurs incomparables aux autres. Personne ne connaissait son prénom, il était anonyme. Cet homme avait plus de mille ans mais personne ne comprenait comment c’était possible. Un jour, un jeune homme est entré dans une taverne, il s’appelait Nicolas. Il s’approcha pour voir le vieux. Et le voyant pleurer il lui demanda : « Qu’y a-t-il ? » Le vieux répondit : « Je n’en puis plus, j’ai trop de malheurs ! » Puis il ajouta : « Ma femme est morte, mon fils a disparu pendant qu’il naviguait et j’ai l’impression que quelqu’un me surveille. » Nicolas répondit : « Ce n’est pas de votre faute… » Le vieux lui coupa la parole : « Mais si, tous ceux à qui je parle ont aussi ce malheur ! Ah, j’y pense, partez, arrêtez de me parlez si vous voulez vivre. » Nicolas dit alors : « Je trouverai d’où vient ce malheur ! » Le vieux lui répondit : « Vous ne devriez pas, mais bon, si vous voulez… Mais de grâce, de grâce, faites attention ! » Nicolas sortit de la taverne et posa des questions sur le vieux mais personne ne savait lui répondre. En rentrant chez lui il entendit une voix dans son esprit : « Arrêtez de lui parler ou de l’aider sinon malheur arrivera… » Nicolas n’y comprenait rien…

Chapitre 2 : Ma pauvre vie

Nicolas, en rentrant chez lui, n’en pouvait plus. La voix qu’il venait d’entendre, les gens qui ne savaient rien du pauvre vieux… Alors il alla se coucher. Quand il se réveilla, il se trouvait dans une pièce, ligoté et bâillonné. Une ombre arriva devant lui et il (ou elle) lui dit : « Ne t’inquiète pas, je ne t’ai pas kidnappé, je t’ai juste pris ton âme pendant que tu dormais. » Puis il (ou elle) ajouta : « Je te dis une chose, fais attention car je peux tout te faire ! » Nicolas sursauta en se réveillant, il entendit de nouveau la petite voix qui lui dit : « Je sais que tu penses que c’est un rêve mais tu te trompes, c’était la réalité. » Il sortit et vit une vieille voyante et lui demanda toutes les réponses aux questions qu’il se posait. Mais la voyante ne savait pas répondre. Alors Nicolas lui posa une dernière question. Il lui demanda : « Que va-t-il m’arriver ? » La voyante regarda dans sa boule magique et elle dit : « Je vois, je vois un malheur et Ah ! » Elle cria et Nicolas tomba de sa chaise. La voyante était morte et il entendit la voix : « Elle t’a aidé et je l’ai tuée ! Arrête car tu tues ceux à qui tu demandes de l’aide ! » Nicolas cria: « Monstre ! Elle ne t’avait rien fait ! »

Saad RIVIERE (CM2)